Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Air obsédant plutôt que ver d'oreille ?

5 mars 2013

Pour désigner une mélodie ou une chanson très populaire qu'on retient trop facilement et dont on ne peut pas se débarrasser, les Allemands parlent de Ohrwurm. Au Québec, certains ont traduit littéralement ce terme par ver d'oreille. Alors, le chroniqueur et linguiste à Radio-Canada, Guy Bertrand, recommande plutôt les suggestions de remplacement suivantes : air obsédant, chanson obsédante ou obsession mélodique.